Les huit règles d’or pour un adultère

Vous ne voulez pas que votre adultère soit découvert ? Suivez alors ces 8 règles d’or pour pouvoir profiter pleinement et secrètement de votre petite escapade sans mettre en jeu votre couple.
 

1. Les paroles sont d’argent, mais le silence est d’or

Parmi toutes les erreurs de négligence que l’on peut commettre et pour lesquelles le conjoint trompé peut vouloir quitter la relation, il y a le fait de raconter à trop de gens les tenants et aboutissants de l’infidélité.

Vous vous êtes amusé ou vous vous amusez encore avec votre amant ou votre maîtresse. Profitez-en, mais ne le racontez à personne. Chaque complice est un risque supplémentaire pour votre sécurité. Quels sont les avantages de raconter votre adultère, à part le court moment d’appréciation de la part de quelques collègues ? Pas beaucoup, alors que par contre les risques d’une rupture dans votre couple sont très élevés. Tenez vos secrets pour vous.
 

2. Le coupable a un alibi

Vous l’avez appris dans tous les romans policiers : les suspects qui ont un alibi sont libérés et ne peuvent plus être condamnés. Occupez-vous en, et assurez-vous d’avoir un alibi pour chaque moment passé avec votre amant ou maîtresse. Pour cela, lisez nos Conseils pour des alibis adaptés à un adultère.
 

3. Aucune trace sur le lieu du crime

Nous vous conseillons de rencontrer votre amant ou maîtresse dans un hôtel, le plus loin possible de l’endroit où vous habitez tous les deux. De même, la voiture n’est pas adaptée à une petite escapade parce que, en premier lieu, ce n’est pas pratique, et deuxièmement vous pourriez laisser des traces.

Ne vous voyez jamais à la maison. Sinon, vous rendriez trop facile à votre partenaire de prouver votre infidélité, par exemple en laissant des cheveux de la mauvaise couleur ou à cause de la cuvette des toilettes laissée relevée.

Si, malgré tout, vous avez fait une exception et vous êtes vus à la maison, prenez environ une demi-heure pour nettoyer l’appartement et effacez méticuleusement toute trace.
 

4. Aucune trace sur le coupable

Si votre femme ou votre mari comprend dès le premier regard que vous l’avez trompé(e), ce serait fatal. Du rouge à lèvres sur la chemise, des griffes dans le dos, un suçon sur le cou, il y a plein de moyens de se faire découvrir. Pour cela, évitez soigneusement toute trace sur vous et contrôlez vos habits avant de rentrer à la maison.
 

5. Ne laissez aucune trace digitale

Envoyer un e-mail enflammé à votre amant ou maîtresse ou encore prendre des photos avec l’appareil conjugal et les sauver, ça peut être amusant. Toutefois, faites-le plutôt avec votre partenaire. Chaque bit de mémoire ou de communication digitale est un risque pour votre sécurité. Utilisez plutôt votre ordinateur de travail, pas celui à la maison, surtout si vous comprenez peu à la technologie (cherchez ces mot-clés : vider le cache, vider la corbeille, crypter les données).
 

6. Détruisez les preuves

Détruisez toutes les preuves avant qu’elles ne tombent dans de mauvaises mains. Ou encore mieux, éviter de générer des preuves. Cela comprend les traces digitales et tous les enregistrements, surtout les preuves écrites comme les notes d’hôtel, les additions de restaurants ou les extraits bancaires. Notre conseil pour vous est le suivant : ne conservez rien et payez tout en liquide, de manière à éviter les critiques par rapport à votre prochain extrait de compte.
 

7. Le téléphone secret

Un téléphone est presque indispensable pour communiquer avec votre partenaire. Vous pouvez vous organiser rapidement, vous téléphoner plus facilement ou vous envoyer de brefs messages d’amour par SMS. Pour tout cela, utilisez un deuxième téléphone, dont votre partenaire n’a pas connaissance. De cette manière vous pouvez être tranquille lorsque votre partenaire aura des soupçons et commencera à contrôler vote téléphone. Achetez une carte SIM prépayée, afin de ne pas recevoir de factures à la maison. Ne l’allumez que lorsque vous n’êtes pas à la maison.

Ou alors, il est possible d’avoir une seconde SIM sur votre téléphone pour des moments bien précis. Ce n’est pas très pratique, cependant, car vous ne pourrez alors plus être joignable sur le premier numéro. Attention : effacez à chaque fois les SMS reçus et envoyés, ainsi que les appels de votre amant ou maîtresse (n’effacez pas toute la liste, évidemment)
 

8. Aucun lien entre la victime et le coupable

Quand dans les affaires pénales il n’existe aucun lien entre le coupable et la victime, tout devient plus compliqué pour les enquêteurs. Profitez de cela et ne choisissez personne de votre cercle d’amis et certainement pas des amis de votre partenaire. Cherchez plutôt quelqu’un que vous ne connaissez pas encore. Internet peut se révéler très utile pour cela. Certains sites web se sont spécialisés dans ce genre de demandes.
 
Choisissez le partenaire idéal en allant voir nos comparaisons de sites de rencontre!